Le voile par passes
Une technique VPP retenue par plus 60% des chantiers. Un savoir-faire de nos collaborateurs.
Le voile

L’Équilibre des forces

Voile par passes

l’expertise de FMB REALISE

Voile par passes, on vous dit tout sur cette technique pointue

Lorsqu’on veut travailler avec un béton qui adhère bien à la surface afin d’obtenir la forme désirée, on choisit la technique de la voile par passes aussi appelée béton projeté.

Ce type de béton est très différent de ce à quoi nous sommes habitués. Il peut être considéré comme un béton spécial, non pas à cause de ses matériaux, mais à cause de la façon dont il est exécuté et du fait des avantages qu’offre sa mise en œuvre.

Ce n’est pas une nouvelle technique, en effet, son invention date du début du 20ème siècle. De nombreux ouvrages de génie civil ont été construits avec du béton projeté, ainsi que des ouvrages plus complexes, tels que des ponts, des tunnels, des pentes, des dépôts liquides (grâce au fait qu’il est plus imperméable que d’autres bétons), etc.

Qu’est-ce que la technique du voile par passes ?

La technique du voile par passes est réalisée à l’aide d’un tuyau à air comprimé par lequel est projeté le béton à grande vitesse sur la surface de l’élément à bétonner, qu’elle soit verticale, horizontale ou courbe. Ce type de technique avec du béton est également connu sous le nom de gutiné.

En d’autres termes, le béton projeté, avec son dosage approprié, est transporté du malaxeur, à travers un tuyau jusqu’au fût d’où le béton projeté sort à grande vitesse.

Avantages du béton projeté

● Nous n’avons pas besoin d’utiliser des moules ou des coffrages pour couler le béton sur la surface, puisque la surface qui sert de support suffit.

 

● Le béton projeté a une grande adhérence sur toutes les surfaces, qu’elles soient horizontales ou verticales. Cela facilite le travail de bétonnage.

 

 

 

● Cette méthode est efficace pour protéger de la dégradation ou de l’érosion des matériaux, par exemple, une pente.

● Le béton projeté fournit un matériau structurellement solide et durable.

Une question ?

01 84 85 02 10

● Sa résistance pourrait être supérieure à celle du béton fabriqué en usine.

● Avec la technique du voile par passes, vous pouvez travailler sur des surfaces verticales, horizontales ou courbes.

● Ce béton est capable de sceller les fissures et les cavités dans les pentes.

● Offre un entretien minimal.

Utilisations et composition

Bien que son utilisation commence à se faire connaître, le béton projeté est utilisé avec succès depuis plus d’un siècle dans la construction de bâtiments résidentiels tels que les piscines. On le retrouve également dans les travaux de génie civil qui seraient autrement très difficiles à bétonner, tels que les tunnels, les systèmes de confinement ou de stabilisation des pentes, les ponts, les réservoirs de liquide, les canaux, les barrages, la protection contre l’incendie pour les armatures en acier, l’isolation contre les intempéries, les réformes dans l’ensemble, etc.

De même, avec la technique du voile par passes, différentes finitions peuvent être réalisées sur sa surface, par exemple, finition rustique, brosse ou balai pour créer un effet de paille sur la surface. On peut aussi opter pour la finition semi-rustique juste en passant une truelle. En fait, le béton projeté supporte également une finition lisse en utilisant les méthodes conventionnelles que nous utilisons pour finir n’importe quelle surface avec d’autres types de mortier.

Quant à sa composition, le béton projeté utilise un dosage similaire au traditionnel. Autrement dit, nous utiliserons de l’eau, du ciment, des additifs (si nécessaire) et des agrégats. Ces derniers doivent être utilisés avec une limitation de la taille maximale de leurs agrégats. En général, les granulats utilisés dans ce type de béton doivent être inférieurs à 10 mm. Tout dépendra de la taille de la vanne utilisée.

Lorsque nous utilisons des agrégats d’un diamètre supérieur à 10 mm, nous pouvons réduire la quantité de ciment, grâce à son retrait hydraulique, mais à l’exception du fait que nous devrons utiliser des machines spéciales qui nous offrent une puissance et des performances supérieures. Ceux-ci pourraient même permettre l’utilisation d’agrégats plus gros, jusqu’à 20 mm d’épaisseur.

Concernant le dosage du ciment, celui-ci est compris entre 300 et 375 kg/m3, avec 0,40 et 0,55 de rapport eau/ciment. Généralement, aucun additif n’est nécessaire. Pour réduire le pourcentage de rebond, on utilise un rapport de mélange de 2 à 3% du poids du ciment.

La partie du béton qui n’adhère pas à la surface pulvérisée est appelée rebond. Celle-ci augmente si vous travaillez sur une surface verticale, atteignant même 30 %.

Méthode d’application du béton voile par passes

En général, cette technique ne demande pas beaucoup de main d’œuvre, deux ou trois opérateurs peuvent suffire. C’est-à-dire qu’il faut une personne pour tenir la tête du boyau (il décide où projeter), une autre pour aider à tenir le boyau et une troisième personne pour surveiller la bétonnière, surtout si le béton est malaxé sur place.

Le canon doit être orienté perpendiculairement à la surface à projeter. Plus ou moins à une distance de 60 à 185 cm. Les couches qui seront projetées détermineront l’épaisseur requise. En fait, il peut être pulvérisé en un seul passage, en faisant varier son épaisseur entre 2,5 et 5 cm.

Méthodes de projection de béton

Voici deux systèmes de base avec lesquels le béton projeté est appliqué :

1. Béton projeté sec :

Avec cette méthode de voile par passes, les granulats et le ciment sont mélangés à sec. À l’aide d’air comprimé, ils sont projetés, mais dans la buse, l’eau est ajoutée au moyen d’un anneau perforé.

Avantages de le faire à sec :

– Vous pouvez contrôler la quantité d’eau à travers la buse.
– Cette méthode est appropriée lorsque des granulats légers et poreux sont utilisés.
– C’est moins cher.

2. L’autre forme d’application est humide :

Avec cette méthode, les composants traditionnels du béton sont mélangés : ciment, eau et granulats. Ceux-ci sont mélangés humides puis projetés à travers le tuyau sous pression, grâce à l’air comprimé qui augmente la vitesse de projection.
Avantages de la méthode humide
– La quantité d’eau à utiliser peut être contrôlée et mesurée exactement sur la machine.
– On obtient une meilleure homogénéité du mélange de béton, puisque ses composants se mélangent beaucoup plus facilement.
– Le rebond est mieux réduit.

Pourquoi choisir la technique du voile par passes ?

La technique du voile par passes est idéale car elle facilite l’application d’enduits continus sur des surfaces difficiles à bétonner, comme les tunnels ou les talus routiers instables. Nous pouvons également utiliser cette technique dans les bâtiments, les piscines ou les réservoirs de liquide, car elle offre une excellente étanchéité.

Ce type de béton a donné naissance à une nouvelle gamme polyvalente de mortiers spéciaux aux propriétés spécifiques. Un autre aspect important est la facilité avec laquelle le béton est projeté, ce qui est un avantage en termes d’économie de temps et d’argent.

Le voile par passes

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasell sed nibh dignissim, cursus tellus sit amet, ultrices mauris. Aliquam

Le voile par passes

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasell sed nibh dignissim, cursus tellus sit amet, ultrices mauris. Aliquam

Le voile par passes

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasell sed nibh dignissim, cursus tellus sit amet, ultrices mauris. Aliquam

Contact 

14 avenue Hergé 77000 Chessy
01 84 85 02 10
sylvie@fmbrealise.com